Suivez nous sur Twitter !
Pôle Mécénat des Pays de la Loire

Les ETI, figures incontournables du mécénat en France : une première étude nationale

03 février 2015

Implication forte du dirigeant et des collaborateurs, structuration de leurs actions et affirmation de leur ancrage territorial sur le long terme sont les principales caractéristiques du mécénat des Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI) en France. Pour la première fois, ADMICAL et ASMEP-ETI ont souhaité mettre en lumière, les pratiques des ETI en la matière.

Un mécénat de long terme au service des territoires

Le fort ancrage des ETI dans les territoires, parfois sur plusieurs générations, leur confère une responsabilité sociale particulière, qui s’exprime notamment à travers leur mécénat. 87% des ETI mécènes privilégient ainsi le soutien à des actions menées sur leur territoire d’implantation (en France comme à l’international) et 80% d’entre elles estiment devoir agir en priorité au niveau local. Leurs actions couvrent des domaines variés mais privilégient des enjeux forts localement : culture et patrimoine (61%), éducation (57%), social (52%) arrivent en tête des domaines soutenus.

Valeur phare des ETI, le long terme, guide également leurs politiques de mécénat : 74% des ETI mécènes privilégient des partenariats sur plusieurs années.

Les collaborateurs au cœur de la démarche

52 % des ETI mécènes souhaitent développer ou améliorer l’implication de leurs collaborateurs en 2015. En associant leurs collaborateurs à leur politique de mécénat, les ETI contribuent en effet largement à faire vivre la solidarité au sein de l’entreprise et au-delà. 46 % d’entre elles associent les salariés à leurs actions sur leur temps de travail à travers des dispositifs de mécénat de compétences. Près de 70 % d’entre elles leur proposent par ailleurs de parrainer ou d’accompagner des projets. L’engagement bénévole des collaborateurs des ETI mécènes et leur participation à des projets humanitaires est enfin largement encouragé.

Le dirigeant, moteur du mécénat dans son entreprise

71% des ETI mécènes ont à leur tête un dirigeant également engagé dans des actions philanthropiques à titre personnel et souvent très impliqué dans la politique de mécénat de l’entreprise. L’incarnation du management des ETI, majoritairement patrimoniales et familiales,  est un atout pour leur mécénat. Pour l’illustrer, l’étude a souhaité donner la parole à 4 dirigeants d’ETI mécènes (le Groupe Nigay, le Groupe Gattefossé, le Groupe Poujoulat et le Groupe Raja), qui montrent comment les pratiques de leurs entreprises en matière de mécénat véhiculent un message de responsabilité et d’intérêt général.

Un mécénat de plus en plus stratégique et structuré 

Qu’elles aient fait le choix de les gérer directement ou à travers une structure dédiée (fonds, fondation ou association), 81% des ETI mécènes déclarent mener des actions de mécénat structurées, le plus souvent en cohérence étroite avec la stratégie globale de l’entreprise. Pour près de 40 % d’entre elles les actions de mécénat s’appuient sur les compétences clés de l’entreprise et dans près d’un tiers des cas la politique de mécénat est au moins en liaison avec son secteur d’activité. Le plus souvent, un lien est par ailleurs établi entre la politique de mécénat du groupe et sa politique de responsabilité sociale (RSE). Le dispositif d’incitation fiscal est par ailleurs bien connu des ETI mécènes (à 89%), qui dans leur majorité le jugent assez, voire fortement incitatif (73%). Elles ont dans une grande majorité recours au dispositif de réduction d’impôt (79%).

Et en 2015 ?

Optimisation de la communication sur les actions menées, développement ou amélioration de l’implication des collaborateurs, travail sur la stratégie de mécénat : les priorités identifiées pour 2015 montrent que le mécénat des ETI a encore de beaux jours devant lui ! 

Lire l’intégralité de l’étude 

Actualité du Mécénat